Financer un bien immobilier : comment devenir propriétaire ?

|

Un couple emménage dans sa première maison
Les choses les plus importantes à savoir sur le financement d’un bien immobilier

Temps de lecture : environ 6 minutes

  • Les prix de l'immobilier ont fortement augmenté. Néanmoins, presque 69% des Européens sont propriétaires de leur logement.
  • Aujourd'hui encore, l'acquisition d'un bien immobilier est un excellent moyen de se constituer un patrimoine qui servira de coussin financier à la retraite.
  • Il est important de connaître votre budget immobilier. Vous devez pouvoir couvrir au minimum 10% du coût total avec votre apport financier initial.
  • Vous avez le choix entre différentes possibilités de financement. Le crédit immobilier, le plan épargne logement (PEL) et l’achat en viager sont des modes de financement courants.

Vous voilà enfin prêt à quitter l'appartement que vous louez pour votre propre maison avec jardin. Vous pourrez bientôt l’aménager comme vous l’entendez, sans avoir à demander l'autorisation à votre propriétaire. Pour que le rêve de devenir propriétaire ne se transforme pas en cauchemar, il est cependant important de planifier et de financer correctement votre projet immobilier. Dans cet article, nous allons voir ensemble comment vous pouvez réaliser votre rêve de devenir propriétaire malgré la hausse actuelle des taux d'intérêt.

Nombreux sont celles et ceux qui aimeraient ne plus avoir à payer de loyer à la retraite. Pour ce faire, il est presque primordial de posséder un bien immobilier. Qu'il s'agisse d'un appartement en copropriété, d'une maison individuelle ou d'un petit bungalow, le choix est multiple. Mais trouver et financer un bien approprié est plus facile à dire qu'à faire : voyons tout ça plus en détail.

La situation de l’immobilier en Europe

Le taux d'intérêt directeur dans l’Union européenne a atteint un nouveau sommet depuis la crise financière de 2008. La hausse des taux d'intérêt a un impact direct sur le secteur de la construction et du BTP et, par conséquent, sur l’ensemble du marché immobilier en Europe. Selon une enquête d'Eurostat de 2022, 30,9% de la population européenne vit dans un logement loué, tandis que 69,1% est propriétaire. La plupart des propriétaires se trouvent en Roumanie, Slovaquie et en Croatie. Dans ces pays, au moins 91% des personnes sont propriétaires. Selon la dernière étude officielle parue en 2021, 57,7% des ménages français sont propriétaires.

Mais l’immobilier coûte cher. Des coûts énergétiques élevés, l'augmentation des prix des matériaux de construction, sans oublier les coûts de la main-d’œuvre ont fait grimper les prix durant ces dernières années. Une étude réalisée par Deloitte en 2021 le montre bien : le prix moyen par mètre carré des nouveaux logements a augmenté de manière significative dans 18 des 21 pays européens au cours des dernières années. C'est en Hongrie que l'augmentation est la plus forte où le prix au mètre carré a augmenté de 21,5% et s'élève à 2 000 euros. Mais cette tendance peut également être observée en France où le prix au mètre carré du neuf a augmenté de 18% sur trois ans pour atteindre 5 485 euros par mètre carré.

Un jeune couple assis sur le lit – financement immobilier

L’immobilier : un bon investissement ?

Posséder son propre logement est considéré par beaucoup comme un investissement pour l'avenir. Cependant, avec les prix élevés de l'immobilier, la question peut se poser : cela vaut-il vraiment la peine d'acheter un bien immobilier ? Quels sont les arguments pour et contre ?

Un bien immobilier est avant tout un investissement judicieux pour la retraite. Vous pouvez aménager et meubler votre chez vous comme vous l’entendez. Vous prévoyez d'avoir des enfants ? Dans ce cas, optez pour une deuxième chambre. Vous ne vous voyez plus déménager à nouveau ? Prévoyez une salle de bains spacieuse afin de pouvoir continuer à vivre dans votre maison lors de vos vieux jours. Prévoir pour le futur vous évitera de devoir rénover ou reconstruire plus tard. Dès que le bien est amorti, vous avez automatiquement plus d'argent car vous n’avez plus à payer de loyer.

Posséder son propre logement n'est pas seulement utile pour vos vieux jours : c'est aussi une protection contre l'inflation. Selon Eurostat, le taux d'inflation actuel dans l’Union européenne est de 6,4% (juin 2023), même si l'objectif à long terme est de parvenir à un taux d'inflation stable de 2%. En attendant, l'inflation réduit votre pouvoir d'achat : l’argent sur votre compte en banque perd peu à peu de la valeur. En tant qu'actif tangible, l'immobilier est généralement protégé contre l'inflation. En règle générale, il ne perd pas de valeur mais en gagne au fil du temps.

Combien coûte une propriété ?

Il est important d’avoir une idée claire de ce que vous pouvez vous permettre d’acheter. Il vous sera ainsi plus facile de financer l’achat de votre propriété et de mieux planifier vos finances. Il existe différentes façons de calculer votre budget, mais la méthode la plus simple consiste à utiliser un calculateur de budget et à y entrer vos informations. Pour ce faire, vous devez connaître les éléments suivants :

Vos revenus et dépenses mensuels :

quel est le montant de votre salaire net mensuel et disposez-vous d'autres sources de revenus (allocations, revenus locatifs, etc.) ? Quels sont les autres coûts fixes que vous avez à payer tous les mois ?

Vos mensualités :

quel montant pouvez-vous et voulez-vous payer par mois ? En règle générale, la mensualité ne doit pas dépasser 30% du revenu mensuel net du ménage. Pour un revenu net de 2000 euros par exemple, la mensualité ne devrait pas dépasser 700 euros environ.

La valeur de vos actifs :

disposez-vous d’actifs ? Cela inclut les actifs en banque, les titres ou fonds, les polices d'assurance-vie ou encore vos épargnes.

Les frais annexes :

quels sont les frais annexes liés à l'achat ? Plus la surface habitable est grande, plus les frais de maintenance et énergétiques sont élevés. L'emplacement du bien immobilier a également une influence sur ces frais. En effet, les frais tels que les droits de mutation ou les frais de notaire dépendent de l'emplacement du logement.

Notre astuce : votre apport financier devrait être d'au moins 10% du coût total du bien immobilier, même si 15% ou 20% serait plus sûr. Un apport trop faible est risqué car de nombreuses banques exigent un pourcentage minimum afin d’approuver le prêt.

Comment financer son bien immobilier ?

Vous connaissez votre budget de financement approximatif et le montant des mensualités que vous pouvez payer ? Parfait ! Il est désormais temps de trouver le financement immobilier qui vous convient. Pour cela, vous avez le choix entre différentes options de financement. Le type de financement dépendra en grande partiedu type de prêt immobilier que vous faites, de la longévité de celui-ci et de la méthode de remboursement.

Quelques notions en matière de prêt immobilier :

L’apport personnel

Le moyen le plus rapide de financer un bien immobilier est de disposer d’un apport personnel. Plus l’apport est élevé, moins vous devrez contracter de crédit pour financer votre projet : le prêt sera par conséquent moins élevé. Plus votre apport personnel est élevé et plus vos mensualités seront faibles.

L’annuité

L’annuité désigne la somme déboursée chaque année par un emprunteur pour le remboursement de son crédit. Elle est définie en fonction du montant total du crédit et de sa durée, eux-mêmes déterminés à partir de la capacité d’emprunt du demandeur.

L’annuité est constituée d’une partie du capital emprunté et des intérêts déboursés sur une année. Connaître l’annuité de son crédit immobilier permet donc de définir quelle part représente le remboursement de son crédit dans son budget annuel.

Un couple danse avec leur chien dans leur nouvelle maison – Financement immobilier

On distingue généralement deux types d’annuité :

  • les annuités constantes, lorsque le même montant est déboursé chaque année ;
  • les annuités variables, lorsque le montant des annuités évolue avec le temps.

Le prêt complémentaire

Un prêt complémentaire sert à financer en partie l'achat ou la construction de votre résidence principale. Il est accordé en complément de votre prêt immobilier principal. Il n'est pas accordé par une banque, mais par un autre organisme (Action logement: Organisme qui finance la construction de logements et qui verse des aides financières aux salariés pour se loger. Les sommes versées proviennent des entreprises qui paient la participation des employeurs à l'effort de construction (PEEC)., caisse de retraite ou mutuelle, collectivité territoriale, employeur...).

Les banques mutualistes (ou banques coopératives)

En France, il existe des banques mutualistes. Dans ces institutions, les clients sont souvent considérés comme des sociétaires ou membres, plutôt que clients. Ils peuvent même participer dans certains cas à la gouvernance de l'institution financière.

Les banques mutualistes proposent une gamme complète de services financiers, y compris des comptes d'épargne, des prêts immobiliers, des prêts à la consommation, et plus encore. Si vous avez un compte dans l’une de ces banques, il peut être judicieux de prendre rendez-vous avec votre conseiller afin d’en savoir plus sur les produits financiers proposés.

Bien que les taux immobiliers suivent généralement la tendance générale et les directives fixées par la banque centrale, il n’est pas rare que ce type d’établissement vous offre des taux légèrement plus avantageux si vous avez déjà souscrit à d’autres produits chez eux.

Lisez-le aussi :

Une épouse et son mari s’enlacent et rigolent – Planification mariage

| OVB Conseils en patrimoine France

Planification mariage : comment économiser de l’argent ?

Que ce soit avec quelques proches et amis dans votre jardin ou avec des centaines d'invités sur la côte italienne, votre mariage restera un des moments inoubliables de votre vie, mais également l’un des plus coûteux. Un mariage doit non seulement être correctement planifié, mais aussi intelligemment financé. Découvrez ici quelques astuces.  

Père avec enfant – En congé parental

| OVB Conseils en patrimoine France

Les finances pendant le congé parental : comment concilier enfants et argent

Naissance d’un premier enfant : l'excitation et l'anticipation grandissent de jour en jour. Mais d'ici là, vous devez encore vous occuper de certaines choses. La question des finances est très importante.  Quelle solution est la meilleure ? Combien de temps au titre du congé parental peut-on demander à son employeur ? Est-ce que l’un des 2 parents devra travailler à temps partiel ? Tu trouveras tout ce qu’il y a savoir sur le sujet dans cet article.