Investir dans des fonds d’investissement : un placement intelligent ?

|

Investir dans des fonds d’investissement : un choix avisé ?

Des taux d'intérêt bas, un rendement faible et des perspectives de prévoyance retraite défavorables : placer ses économies n’est pas si évident que ça en a l’air. Les placements financiers traditionnels tels que les dépôts à terme et les livrets d'épargne sont désormais beaucoup moins rentables. C’est pour cette raison, qu’il est judicieux d'investir votre argent dans des fonds. Aujourd'hui, les personnes qui n'ont encore jamais eu à le faire, se posent beaucoup de questions à ce sujet – mais vous verrez, ce n'est pas si difficile !

Un jeune homme d’affaires néerlandais a eu une idée de génie : pourquoi des investisseurs privés très divers ne mettraient-ils pas leur argent dans un pot commun afin de l’investir avec le meilleur rendement possible ? Le risque des investisseurs est, grâce à la forte dispersion, diminué même dans le cas de petits montants et la répartition peut toujours être adaptée à la situation actuelle de la bourse. Le premier placement de capital est né en 1774.

Peu de choses ont depuis lors changé quant au mode de fonctionnement des fonds communs de placements. Seule la sélection s’est considérablement agrandie : le marché financier a littéralement explosé au cours des dernières décennies. Qu’est-ce qui fait la différence entre les différents fonds communs de placement ? Mon patrimoine est-il en sécurité ? Combien d’argent dois-je placer ? Dans quel domaine dois-je investir ?

Quels fonds pour placer de l’argent ?

Ceux qui s’informent un peu constateront qu’il y a des options très différentes sur le marché financier. Ils se distinguent surtout par classes d’actifs.

Aperçu général des types de fonds

  • Par classes d’actifs : fonds d’actions, de pension, immobiliers, de matières premières ou fonds mixtes
  • Par mode de gestion : actif ou passif (fonds indiciels)
  • Par limitation de capital : ouvert ou fermé
  • Par mode de versement de dividendes : à distribution ou à thésaurisation

Les fonds d’actions contiennent un assemblage de différentes actions qui peuvent connaître des
évolutions très variées. Le risque varie selon le mélange et la dispersion des actions.

Dans le cas des fonds obligataires, on investit dans des titres de pensions et d’obligations d’entreprises ou d’États qui souhaiteraient prêter de l’argent pour une certaine durée et à un certain taux d’intérêt.

Les fonds immobiliers investissent dans des immeubles commerciaux loués, plus rarement aussi dans des immeubles d’habitation. L’évolution de la valeur dépend par conséquent fortement des rendements locatifs futurs et de la valeur des immeubles.

Les fonds de matières premières se concentrent sur des matières premières telles que l’or, l’argent, le platine, le pétrole et le gaz. On investit dans les matières premières elles-mêmes ou dans des parts dans des entreprises de l’industrie des matières premières.

Les fonds mixtes investissent dans différentes classes d’actifs et forment ainsi un mix, par exemple d’actions, d’obligations, de matières premières et d’immeubles.

Les fonds indiciels reproduisent un certain indice, par exemple un indice d’actions. Ici aussi, on a le choix entre les classes d’actifs les plus diverses. Ces fonds sont également dits passifs, parce qu’il n’y a pas de gestionnaire de fonds pour gérer le patrimoine.

Ouvert = illimité quant au nombre des investisseurs qui peuvent y acquérir des parts, normalement par le biais de banques, d’instituts financiers, de sociétés de fonds ou directement à la bourse. Des petits investissements sont également possibles. Les fonds ouverts conviennent de ce fait idéalement en tant que placement financier pour les personnes privées.

Fermé = une certaine somme en capital est rassemblée pour un projet assez important. Lorsque toutes les parts du fonds sont vendues, plus aucun nouvel investisseur ne peut acheter de part. Il y a ici la plupart du temps une période d’investissement assez longue et des sommes investies relativement importantes. C’est la raison pour laquelle cette forme de placement financier est peu souple, souvent peu transparente et peut avoir un risque relativement élevé.

À thésaurisation = les produits obtenus sont, dans le cas des fonds à thésaurisation, directement réinvestis dans des parts de fonds supplémentaires et contribuent ainsi à l’effet de l’intérêt des intérêts.

À distribution = les produits obtenus sont régulièrement, par exemple chaque année, distribués sous la forme de dividendes aux investisseurs. L’argent doit donc être réinvesti manuellement ou être utilisé autrement.

Prévoir son propre avenir tout en faisant une bonne action ? C’est également possible avec un placement financier durable « vert ».

Beaucoup de placements financiers durables s’orientent d’après les critères ESG, c’est-à-dire « Environment » (environnement), « Social » (social) et « Government » (gouvernance d’entreprise). Les investissements vont de façon ciblée dans des entreprises ou des projets qui soutiennent l’environnement ou la société, par exemple à travers le développement de nouvelles technologies ou la protection de l’environnement. Les fonds d’actions verts choisissent seulement des entreprises qui ont des activités durables, par exemple à travers des conditions de production, des émissions réduites et des conditions de travail équitables.

Certains secteurs tels que l’énergie atomique ou l’industrie de l’armement sont complètement exclus, tout comme les entreprises qui fonctionnent sans éthique, par exemple en recourant au travail des enfants.

Comment dois-je investir mon capital dans des fonds ?

Il n’existe malheureusement pas de placement financier sûr à cent pour cent avec un faible risque et simultanément des rendements fantastiques – tes propres objectifs et préférences doivent néanmoins être pris en compte lors du choix du fonds.

Dans quels fonds devrais-je investir ?

Les investisseurs n’ont que l’embarras du choix. L’évolution des fonds par le passé ne permet malheureusement pas de tirer des conclusions pour l’avenir. Comment peut-on alors savoir où trouver les meilleurs rendements ?

Il est judicieux de porter un regard plus attentif sur les frais, par exemple sur les frais courants de gestion, les frais d’émission, les frais dus lors de l’achat. Ce qu’on appelle le Total Expense Ratio (TER) informe sur les coûts annuels. Des frais plus élevés réduisent bien entendu les rendements – dans le même temps, les fonds les plus appréciés ayant un gestionnaire expérimenté et de bonnes évaluations sont un peu plus chers que les autres. Une comparaison des coûts fait donc sens.

Réfléchis préalablement si tu préfères la sécurité ou si tu es davantage prêt à prendre des risques. Les fonds d’actions offrent par exemple de meilleures perspectives d’obtenir des rendements élevés que les fonds obligataires, mais sont simultanément soumis à de plus grandes fluctuations. Plus grande est la dispersion, plus faible est le risque. La perte de valeur de certains actifs peut être en effet compensée par d’autres. Les placements financiers très concentrés, qui se concentrent par exemple sur certaines régions ou secteurs sont par conséquent plus risqués que les placements à forte dispersion.

Il est donc idéal que tu choisisses un fonds d’actions qui investisse dans des secteurs et des pays très variés. Un fonds obligataire doté de durées brèves et des obligations contractées auprès de débiteurs aussi sûrs que possible, par exemple d’États ayant de bonnes notations de crédit, vient conforter la sécurité.

Comment fonctionne un plan d’épargne en fonds ?

Tu peux faire un investissement unique, mettre en place un plan d’épargne ou combiner les deux.

Dans le cas d’un investissement unique, un montant assez important est investi dès le départ, de façon à ce que ton capital travaille dès le départ et produise des intérêts.

Si en plus tu souhaites économiser régulièrement, tu peux mettre en place un plan d’épargne en fonds. Tu payes dans ce cas régulièrement, par exemple chaque mois, des primes, dont tu peux modifier le montant à la hausse ou suspendre provisoirement.

Combien de temps dois-je investir dans des fonds ?

Plus longtemps vous le ferez, et mieux ce sera ! Les fonds communs de placement sont des placements financiers à long terme qui conviennent de ce fait idéalement pour la prévoyance retraite privée et la sécurisation de l’avenir. Le minimum absolu pour un investissement dans des fonds d’actions se situe entre sept et dix ans. Pour compenser les fluctuations des cours, au moins 15 années sont recommandées. Les analyses l’ont montré : une durée de 20 à 30 ans de placement financier permet même d’obtenir des rendements vraiment élevés – en dépit de chutes et de crises intermédiaires.

Pourquoi investir de l’argent dans des fonds – quels sont les avantages ?

En faisant le bon choix et en adoptant la bonne marche à suivre, cette forme de placement financier présente certains avantages :

  • Les parts de fonds sont liquides, et peuvent par conséquent être revendus à tout moment au besoin.
  • Le risque est bien moindre que pour des actions individuelles et peut être encore minimisée à travers une large dispersion.
  • Tu peux, même avec des petits montants, investir dans des formes de placement globales et largement diversifiées en bâtissant ainsi du patrimoine à long terme.
  • Tu peux confortablement (faire) investir de l’argent en confiant ce travail à un gestionnaire de fonds expérimenté.
  • Tu obtiens à long terme des intérêts et des rendements supérieurs à ceux des placements financiers traditionnels comme les livrets d’épargne, les comptes à vue et à terme.

Conclusion : les fonds sont une bonne idée de placement financier...

...à condition d’avoir bien conçu et planifié son plan d’épargne en fonds !

Ce n’est pas sans raison que cette forme de placement financier n’a cessé d’être de plus en plus apprécié au cours de ces dernières années, surtout face aux faibles rendements des placements classiques. Des milliards d’euros sont gérés chaque année par des sociétés de placement. Pour compenser l’inflation, un certain rendement est nécessaire pour l’épargne, qui n’est tout simplement (plus) réalisable avec la plupart des autres placements financiers.

Lorsqu’on aborde le sujet des placements financiers, nul ne peut plus ignorer les fonds communs de placement, les actions et la participation à la bourse. Tu n’as même pas besoin à cet effet de disposer de vastes connaissances financières ou d’un énorme budget – même des petits montants évoluent à long terme jusqu’à constituer un capital appréciable. Il faut pour cela formuler préalablement ses souhaits et demander conseil à un expert.

Le fonds d’origine néerlandais du 18ème siècle n’a pas seulement obtenu des rendements profitables, il a aussi perduré pendant 114 années en tout !

Lisez-le aussi :

Les finances et les femmes : voici comment fonctionne la prévoyance retraite & Co

| OVB Conseils en patrimoine France

Les finances et les femmes : une bonne prévoyance retraite et le chemin vers l'indépendance financière

En termes d'égalité, beaucoup de choses se sont passées au cours des cent dernières années. Ce n'est que dans le domaine des finances que l'émancipation n'est pas encore définitivement acquise : ce sont encore principalement les hommes qui sont responsables des finances et de la prévoyance retraite. Les femmes doivent devenir plus indépendantes financièrement afin de pouvoir bénéficier d'un bon niveau de vie plus tard.

Mariage et finances : à quoi dois-je faire attention ?

| OVB Conseils en patrimoine France

Mariage et finances : à quoi dois-je faire attention après le mariage ?

Un mariage s'accompagne de nombreux changements, y compris dans le domaine financier. Pour que vous puissiez profiter du plus beau jour de votre vie en toute sérénité, vous devez réfléchir à l'avance à vos finances et à d'autres décisions importantes. Cela concerne vos impôts, votre patrimoine, les assurances et les dispositions pour l'avenir.