Financer ses études : comment ça marche ?

|

Des étudiants en conversation – Financement des études
Les points les plus importants à propos du financement des études.

Temps de lecture : environ 5 minutes

  • Il existe plusieurs options pour financer tes études : le support financier des parents, les bourses de l'état (Crous par exemple), les prêts et les jobs étudiants.
  • Les étudiants doivent trouver l’option qui leur correspond le mieux mais peuvent également en combiner différentes options.
  • Le budget moyen d’un étudiant en France est de 635 €. Mais ce budget varie grandement suivant la localisation.
  • Les frais de scolarité, le logement, les équipements, la nourriture, les loisirs et les voyages sont six domaines où il est possible de faire des économies.

Tu voudrais étudier ? Peut-être ajouter un master à ta licence ? Comparé aux apprentissages, il est plus difficile de gagner de l’argent durant les études. Même si tu t’inscris dans une université publique, tu auras quand même des coûts mensuels à payer. C’est pourquoi nous avons regroupé dans cet article tous les conseils et astuces pour t’aider à financer tes études.

Aller à l’université directement après le lycée et être responsables de ses choix : c’est le rêve de beaucoup de jeunes gens qui veulent (enfin) devenir indépendants.

Les options pour financer ses études

Si tu ne vis plus chez tes parents, sache que tu peux bénéficier d’une bourse d’études de la part du Crous. Le montant de cette bourse dépend de différents critères tels que le salaire de tes parents ou le nombre d’enfants à leur charge. Afin de toucher cette bourse, il est requis d’être présent aux partiels et aux TDs, sous peine de la perdre au prochain semestre.

Le Crous : ce qu’il faut savoir

L’allocation du Crous dépend de l’état français. Tous les étudiants (y compris les étudiants étrangers) peuvent bénéficier de cette aide sous réserve de remplir certains critères.

La bourse n’est en effet pas systématiquement attribuée à tout le monde : le salaire des parents, le nombre de frères et sœurs que tu as, ainsi que la distance entre ton université (ou école supérieure) et ton foyer familial vont influencer le montant accordé. Ce montant est compris entre 1042 et 5736 euros par an et est versé en début de mois, de septembre à juin.

Lorsque tu es boursier, tu bénéficies également d’autres avantages non négligeables tels que la suppression des frais de scolarité dans les universités publiques ou une priorité sur les logements étudiants du Crous ce qui te permet de diminuer tes dépenses.

Prêt étudiant et bourse d’études

« Je n’aurai jamais de bourse d’études ». Ne sois pas défaitiste ! Fais ta demande, ça ne coûte rien après tout et tu as tout à y gagner. Pour obtenir une bourse, tu as besoin de remplir quelques critères mais ils ne sont pas aussi inatteignables que ce que l’on pourrait penser. Et n’oublie pas que c’est de l’argent « gratuit ». Les critères qui importent sont généralement ta situation financière, tes notes et ton engagement social. Tu peux obtenir une bourse d’études via différents moyens tels que les organisations religieuses, les entreprises ou même les partis politiques. En plus d’un support financier, tu peux te créer un réseau en allant à des ateliers ou évènements en rapport avec ton domaine d’étude.

Avec un prêt étudiant, les choses sont quelque peu différentes. Tu ne reçois pas de l’argent « gratuit » et tu vas devoir rembourser ton prêt avec intérêts après tes études. Étant donné qu’il s’agit d’un prêt pour tes études, la banque ne requiert pas de garant et les intérêts sont généralement beaucoup plus bas que ceux des autres prêts.  Les prêts étudiants sont versés par la banque sur ton compte tous les mois. Notre conseil : ne t’engage pas sur un prêt étudiant sans avoir fait le tour des autres options de financement, car il s’agit d’un engagement qui impactera ton avenir lorsque tu vas commencer à travailler.

Un portrait d’un étudiant – Financer ses études

Travailler durant tes études

Si tu as assez de temps libre en dehors des cours, un job étudiant​​​​​​​ pourrait être parfait pour toi. Beaucoup d’universités et organisations étudiantes ont leur propre salon de l’emploi ce qui te permet d’avoir quelques pistes. Si ton job étudiant a un rapport avec tes études, alors c'est encore mieux : cela fera très bonne impression sur ton CV. Mais attention : les études d’abord ! Travaille uniquement le nombre d’heures que tu peux te permettre en parallèle des cours.

Il existe plusieurs options pour les emplois à temps partiel. Il peut s’agir d’un job étudiant classique après les cours, un travail en CDD durant les vacances scolaires ou des missions d’intérim. En France, il n’existe pas de limite de temps travaillé ou de salaires, la bourse du Crous ne dépend que du salaire de tes parents (à l’exception de quelques très rares cas).  

L’alternance : est-ce que ça vaut le coup ?

Cela demande une charge de travail considérable mais peut valoir le coup sur le long terme. L’alternance n’est cependant pas pour tout le monde. Tu dois écouter tes envies personnelles et savoir si cette option est faite pour toi, car il peut être parfois difficile d’allier travail et études.

Cependant, l’alternance veut aussi dire toucher un salaire. Son montant varie grandement selon les secteurs et la taille de l’entreprise pour laquelle tu travailles. Selon les entreprises, ton employeur peut aussi être amené à payer pour tes frais de scolarité.  

De combien d’argent as-tu besoin en étant étudiant ?

Deux étudiantes avant l’université – financement des études

Les frais de scolarité, le logement, le mobilier, la nourriture, les loisirs et les voyages : beaucoup de choses sont à prendre en compte durant tes études.

De combien d’argent as-tu besoin pour couvrir tes coûts mensuels durant tes études ? Quelles sont les choses à budgéter lorsque tu pars étudier dans une autre ville et ne vis plus chez tes parents ? Le budget mensuel dépendra de ta ville mais il est généralement entre 600 et 1000 euros en France pour un étudiant. Ci-dessous se trouve une liste des coûts détaillés afin de t’aider à y voir plus clair :

  • Les frais de scolarité : ils varient grandement selon si tu étudies dans une université publique ou une école privée.
  • Le logement : que tu vives avec tes parents, que tu sois en collocation ou dans ton propre appartement fait une grande différence financièrement.
  • Les dépenses courantes : tu en auras même en vivant chez tes parents. Elles incluent la nourriture, les vêtements, les loisirs et autres activités extra-universitaires.
  • La ville où tu étudies : les loyers sont bien plus élevés dans les grandes villes. L’endroit où tu choisis de faire tes études a un impact financier important.
  • L’assurance : Durant tes études, tu ne seras plus automatiquement assuré par la mutuelle de tes parents. Tu devras peut-être payer pour des complémentaires santé ou une assurance responsabilité civile.
  • Les équipements : ordinateur, imprimante, livres… Réfléchis bien à ce dont tu as réellement besoin pour te permettre d’étudier et aux choses superflues qui ne sont finalement pas utiles.
  • Contrats et abonnements : Tous les mois tu dois payer pour ton abonnement internet, pour ton forfait téléphonique et pour tes autres souscriptions en ligne.

Les 5 meilleures astuces pour économiser en tant qu’étudiant

Nous pouvons être sûrs d’une chose : étudier coûte de l’argent. La plupart du temps, tu n’as pas la possibilité de gagner grand-chose en dehors des cours, alors voici six astuces qui te permettront d’économiser :

  • Le bon vieux « livre de compte » : si tu veux économiser de l’argent, tu dois savoir où tu en es financièrement. Combien est-ce que l’électricité ou ton forfait téléphonique te coûtent-ils ? Que cela soit fait sur du papier ou par le biais d’une appli, pourquoi ne pas essayer de noter tes dépenses à partir du mois prochain ?
  • Les réductions étudiantes : fort heureusement, il existe de nombreuses réductions étudiantes. Ces réductions peuvent concerner l’entrée dans les musées, les piscines, les théâtres ou encore dans les cinémas. N’oublie donc pas d’avoir ta carte étudiante toujours sur toi quand tu sors.
  • Les sports universitaires : la dance, le volley, la course à pied, etc. Les universités offrent généralement un grand nombre de sports variés à des prix très bas. De plus, cela te permet de te faire facilement des amis.
  • Les marchés aux puces et magasins vintages : n’hésite pas à aller avec des amis un dimanche au marché aux puces afin de trouver ce dont tu as besoin à prix réduit. Acheter des objets ou vêtements de seconde main te permet d’économiser. Si la météo est mauvaise, tu peux te tourner vers eBay ou aller dans des magasins vintages.
  • Emprunte au lieu d’acheter : les livres, les appareils électroniques et autres équipements sont des choses dont on a souvent besoin que pour une courte période. Demande à tes amis ou autres étudiants s’ils peuvent te prêter ce dont tu as besoin pour tes cours.
Tu aimerais obtenir un complément de revenu ?

Chez OVB, des heures flexibles et une activité variée à temps choisi en tant que futur conseiller financier peuvent te permettre de financer tes études.

Lisez-le aussi :

Bons moments lors d’une réunion – commencer sa carrière professionnelle

| OVB Conseils en patrimoine France

Premier emploi – Ce qu’il faut prendre en compte en début de carrière

Tu débutes ta carrière professionnelle et tu souhaites commencer ton premier emploi ? Nos conseils pour bien commencer sa carrière se montreront très utiles dans ce cas ! Nous avons listé les points les plus importants à savoir pour bien postuler ainsi que des informations utiles concernant les salaires et assurances.

Jeune femme à table avec un smartphone, un cahier et des documents qui fait les comptes de son foyer

| OVB Conseils en patrimoine France

Tenir un cahier de comptes : Comment suivre tes finances

Avec l’agitation de la vie de tous les jours, très peu de personnes connaissent vraiment l’état de leurs finances. Un cahier de comptes aide à garder une trace de tes dépenses et recettes. La bonne nouvelle c’est que tenir un cahier de comptes n’est pas difficile du tout. Tu n’as pas besoin d’être un expert en comptabilité : une fois la première étape passée, tu as juste besoin de continuer ainsi.