Mariage et finances : à quoi dois-je faire attention après le mariage ?

|

Mariage et finances : à quoi dois-je faire attention ?
Le plus important à savoir à propos du mariage et des finances

Temps de lecture : environ 4 minutes

  • Tu veux te marier ? Il y a plusieurs choses dont tu dois t’occuper après le passage devant Monsieur le Maire dans le domaine des finances et des assurances.
  • Pour commencer votre vie commune en toute sérénité, vous devez réfléchir à la manière dont vous souhaitez organiser vos finances et vos comptes après le mariage – d’autant plus si vous souhaitez des enfants.
  • D’un point de vue financier, des assurances communes vous apporteront des avantages supplémentaires.
  • Il est très important de bien se couvrir mutuellement au cas où quelque chose arriverait à l’autre.

Un mariage s'accompagne de nombreux changements, y compris dans le domaine financier. Pour que vous puissiez profiter du plus beau jour de votre vie en toute sérénité, vous devez réfléchir à l'avance aux questions financières et à d'autres décisions importantes. Cela concerne vos impôts, votre patrimoine, les assurances et les dispositions pour l’avenir.

Lorsque vous vous mariez, vous devez tôt ou tard faire face à des questions moins romantiques. L'argent joue un rôle important dans votre avenir commun. Le mariage présente un certain nombre d'avantages dont vous pouvez bénéficier, par exemple une assurance commune, moins d’impôts, etc.

Avant le mariage : de quoi doit-on s’occuper ?

Il y a plusieurs choses à organiser avant que vous puissiez vous dire oui. Outre l’organisation de la cérémonie, il y a quelques questions juridiques que vous devez prendre en considération, comme par exemple, si vous voulez conserver votre ancien nom de famille. Les questions financières sont également importantes : il est préférable de réfléchir à l'avance à qui prendra en charge quels coûts, comment vos comptes bancaires seront gérés et qui organisera les finances communes.

Contrat de mariage – pour ou contre ?

Aussi beau et romantique que soit un mariage, le fait est que, dans toute l'Europe, environ la moitié des mariages se terminent par un divorce. Dans certains pays, le taux est encore plus élevé : au Portugal et au Luxembourg, deux mariages sur trois se terminent par un divorce. Un contrat de mariage peut aider à éviter certains litiges après le divorce. Il est donc important d’y réfléchir avant le mariage. 

En l’absence d’un contrat de mariage, les biens acquis pendant le mariage sont divisés. Un contrat de mariage permet d’établir des règles plus individualisées. C’est important si la situation patrimoniale de chaque conjoint est très différente. Si le contrat stipule par exemple une séparation des biens, votre patrimoine continue à rester séparé pendant le mariage et ne fait pas l’objet de compensations en cas de divorce.

Après le mariage : qu’est-ce qui change ?

D'abord l'état civil, ensuite la vie quotidienne - il vaut mieux régler à l'avance les questions financières d’après mariage. Quels sont les avantages fiscaux ? Comptes communs ou comptes séparés ? Comment se protéger en cas d’imprévus ? Ce qu’il faut prendre en compte :

Mariage et impôts

Un des sujets les plus importants pour un couple nouvellement marié est la fiscalité. Après le mariage, les deux époux ne sont plus imposés individuellement, mais le sont sur la base d'un revenu imposable commun. Cela entraîne deux conséquences majeures :

  • Vous devez désormais déclarer les revenus et les charges de votre foyer ensemble, et n'effectuer qu'une seule déclaration ; 
  • Vous bénéficiez de 2 parts (couple sans enfant) pour le calcul de votre impôt.

A noter : vous devez souscrire une déclaration d'impôt commune pour l'année du mariage. Vous pouvez toutefois sur option, continuer de souscrire, uniquement pour cette année-là, deux déclarations. Retrouvez plus d'information sur le site : www.impots.gouv.fr.

Pour le paiement, un seul avis d'imposition est adressé au nom du couple. Il peut être payé indifféremment par l’un ou l’autre des époux ou conjoints.

En cas d'erreur sur le montant de votre impôt, chaque conjoint peut adresser une réclamation au centre des finances publiques.

Important : afin d'adapter votre prélèvement à la source à votre nouvelle situation, en cas de mariage ou de pacs, vous devez signaler cet évènement dans les 60 jours à l'administration sur le service « Gérer mon prélèvement à la source » disponible dans votre « espace particulier » du site www.impots.gouv.fr. Ceci permettra d'ajuster immédiatement votre taux et, si vous en avez, vos acomptes actuels. Pour plus de renseignements sur ce signalement, consultez la rubrique correspondante du site.

Décider de finances communes

C'est à vous de décider si vous voulez tout partager après le mariage ou si vous préférez rester indépendant financièrement. Vous pouvez ouvrir un compte commun ou conserver des comptes bancaires séparés. Une autre solution, qui constitue un bon compromis pour de nombreux couples, est d’ouvrir un compte pour les dépenses communes telles que le loyer, la voiture et les primes d'assurance, tout en continuant à tenir des comptes séparés pour vos propres revenus et dépenses.

Il est important de répartir les coûts communs de manière équitable. Cela peut se faire à parts égales ou encore selon le niveau du revenu. Aucun des époux ne doit être désavantagé. La question devient particulièrement pertinente s'il y a des enfants communs à un moment donné et que l'un des partenaires doit rester à la maison ou travailler à temps partiel. Dans la plupart des cas, c’est la mère de l'enfant ; de nombreuses femmes en Europe ont de plus faibles revenus et donc une prévoyance et une retraite insuffisantes. Que ce soit l’homme ou la femme – si vous vous mariez, vous portez en tant que conjoint des responsabilités réciproques l’un envers l’autre. Aucun d’entre vous ne doit être désavantagé au sein de votre couple sur le plan financier.

Souscrire des assurances communes

Après le mariage, vous devez impérativement examiner vos anciennes assurances. Il est en effet possible d’économiser beaucoup d’argent ! Il existe des tarifs familiaux qui sont bien plus avantageux que deux contrats séparés. Vous devez surtout examiner votre assurance habitation, votre assurance juridique et votre responsabilité civile. Même au niveau de la complémentaire santé, il est parfois possible de rattacher son partenaire et son/ses enfants/s.

La souscription d’une assurance vie peut aussi s’avérer avantageuse pour protéger son partenaire et ses enfants. Cela est particulièrement important si l'un de vous est le principal soutien de famille ou si vous devez rembourser un prêt. L'assurance invalidité est également utile pour pouvoir continuer à subvenir à vos besoins et à ceux de votre famille si vous n'êtes plus en mesure de travailler à la suite d'un accident ou d'une maladie.

Prévoyance et protection financière 

En plus de la souscription de solutions d'assurance adaptées, il existe plusieurs autres possibilités pour assurer votre avenir, que vous souhaitiez épargner ensemble ou que vous preniez chacun vos propres dispositions. Dans tous les cas, il est important de penser à préparer sa retraite.

En tant que couple de jeunes mariés, vous n'aimez pas penser aux imprévus. Néanmoins, il est important que vous vous couvriez correctement au cas où quelque chose arriverait à l'autre - surtout si vous avez des enfants. Si vous disposez de garanties de prévoyance souscrites à titre individuel, vous pouvez modifier la clause bénéficiaire au profit de votre partenaire. Le conjoint/ la conjointe devient ainsi le/la bénéficiaire en cas de décès. Si vous souhaitez aussi prévoir l’organisation de votre succession, nous vous recommandons de consulter votre notaire.

En cas de mariage, le conjoint survivant peut également prétendre à une pension de réversion. Elle n’est en général pas très élevée, mais c’est toujours plus que pour les couples non mariés, qui n'ont aucun droit.

En conclusion, il est souvent utile de demander conseil à un expert sur les différentes options financières. Il y a aussi des aspects particuliers à considérer dans le cas d'un PACS civil. Bien accompagnés, vous profiterez pleinement de votre cérémonie de mariage, vous tirerez profit des avantages fiscaux et vous pourrez envisager l'avenir ensemble sereinement.

Lisez-le aussi :

Les finances et les femmes : voici comment fonctionne la prévoyance retraite & Co

| OVB Conseils en patrimoine France

Les finances et les femmes : une bonne prévoyance retraite et le chemin vers l'indépendance financière

En termes d'égalité, beaucoup de choses se sont passées au cours des cent dernières années. Ce n'est que dans le domaine des finances que l'émancipation n'est pas encore définitivement acquise : ce sont encore principalement les hommes qui sont responsables des finances et de la prévoyance retraite. Les femmes doivent devenir plus indépendantes financièrement afin de pouvoir bénéficier d'un bon niveau de vie plus tard.

Investir dans des fonds d’investissement : un choix avisé ?

| OVB Conseils en patrimoine France

Investir dans des fonds d’investissement : un placement intelligent ?

Des taux d'intérêt bas, un rendement faible et des perspectives de prévoyance retraite défavorables : placer ses économies n’est pas si évident. Les placements financiers traditionnels tels que les dépôts à terme et les livrets d'épargne sont désormais beaucoup moins rentables, et cela depuis longtemps. C’est pour cette raison, qu’il est judicieux d'investir votre argent dans des fonds.