Des mamans qui réussissent – OVB met un point final à cette recherche permanente d‘équilibre

Pour Melinda et Anita, concilier carrière et famille n'est pas un exercice d'équilibre, mais une réalité. Les deux collègues ont acquis leur indépendance financière et réussi en tant que conseillères chez OVB.

Des exigences importantes pour votre propre avenir

Melinda a grandi dans une petite ville hongroise, à la campagne. Dès son plus jeune âge, elle était extrêmement ambitieuse et savait qu'elle n'était pas faite pour une carrière médiocre. Elle voulait plus, elle voulait être indépendante et réussir. Cependant, sa ville natale n'offrait pas vraiment de perspectives de carrière. Son échappatoire, ce fut un diplôme d’économie à Budapest. Anita était également venue dans la capitale pour étudier. Ses parents ne pouvaient pas l’aider financièrement, alors elle a dû chercher un job d‘appoint. Les deux femmes ont eu connaissance des possibilités de carrière à l'OVB par l'entremise d'un collègue.

L’ambition conduit au succès

Actuellement, Melinda et Anita travaillent chez OVB depuis plus de dix ans et occupent toutes deux des postes de direction. « Chez OVB, j'ai atteint ce qui a toujours été mon objectif : l'indépendance financière », déclare Melinda. « Il était également très important pour nous deux d'avoir suffisamment de temps pour notre propre famille plus tard. Et cela sans être perdantes financièrement ou dépendre de notre partenaire. »

Travail et famille – chez OVB ce n’est pas incompatible

Le souhait de fonder une famille a été exaucé pour les deux femmes. « À trente ans, j'ai rencontré mon mari, nous étions et sommes toujours collègues. Un peu plus tard, notre fille est venue au monde. À partir de ce moment-là, rien ne fut plus comme avant », dit Melinda, dont la fille a aujourd‘hui trois ans. Pour les parents qui travaillent, il s'agit maintenant d'un exercice d'équilibre permanent pour concilier carrière et famille. Un planning détaillé et une alternance des tâches parentales sont presque toujours indispensables.  « Dieu merci, nous n’avons pas à réaliser un tel travail d‘harmonisation. Mon mari travaille également chez OVB, donc nous avons tous les deux une souplesse maximale en termes de rendez-vous privés. Par exemple, si notre fille de deux ans a un spectacle à la maternelle, nous sommes toujours là tous les deux », déclare Anita.

Outre la souplesse des horaires de travail, les mamans et les papas peuvent toujours compter sur la compréhension et le soutien des collègues et des supérieurs. « Anita et moi sommes devenues mamans à peu près à la même époque. Cela nous a soudées encore plus. Nous avons aussi des gens formidables au bureau, même certains membres de la famille travaillent ici. OVB est comme une grande famille, vous pouvez toujours compter sur un nombre suffisant de baby-sitters potentielles », explique Melinda en souriant.

Ce site utilise des cookies

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer l'expérience de nos visiteurs. Certains de ces cookies sont techniquement obligatoires afin de garantir certaines fonctions du site. En continuant à naviguer sur ce site, vous consentez à ce que nous utilisions des cookies. plus

Les cookies ont été désactivés, tous les cookies déjà créés ont été supprimés.